Un programme de recherche pour revaloriser 2 races ovines françaises

Depuis 2020, l’association de filière LAINAMAC est engagée dans un programme de recherche sur les laines de Creuse.

L’objectif, soutenu par la Région Nouvelle Aquitaine, est de caractériser la qualité des laines produites dans les élevages de Creuse en vue de mieux les valoriser.

Coordonné par LAINAMAC, le groupe de travail est constitué d’un collectif d’acteurs spécialisés et pointus dans leur domaine respectif : l’établissement public de la Chambre d’agriculture de la Creuse, l’Organisme et Entreprise de Sélection Capgènes, l’exploitation ovine du Lycée agricole d’Ahun, l’ingénieur retraité de recherche INRA en zootechnie et techniques agricoles Daniel Allain, le spécialiste de la laine Jules Kister et un réseau d’une dizaine d’éleveurs.

Plus de 600 prélèvements et analyses de fibres sont programmés entre 2021 et 2022 sur deux races emblématiques du département de la Creuse :

– La race Brebis Limousine présente sur le plateau de Millevaches en Limousin. Si cette brebis est réputée pour la finesse de sa chair, il n’en va pas de même pour sa toison, réputée jarreuse et grossière.

– La race Charollaise, peu présente en race pure, mais fortement représentée dans les élevages Creusois, conduite majoritairement en croisements stables, pour une production d’agneaux à l’herbe. Sa toison est reconnue pour sa finesse bien que sa fibre soit courte.

Parallèlement à ce programme de recherche, LAINAMAC met en place des approvisionnements tracés depuis 2020 pour évaluer le potentiel de transformation et de débouchés de ces laines, en partenariat avec une sélection de transformateurs locaux et nationaux : les deux filatures de Creuse Fonty et Terrade, Peignage Dumortier et Lavage de laine du Gévaudan.

Par ce projet, l’association ambitionne de construire des outils pérennes pour l’analyse de deux races ovines françaises et tester les atouts et défis de la relocalisation de productions tricolores.